Alex BADU

Poste: Milieu, Attaquant

Club: Espérance Pernoise

 

 

 

Il est actuellement le numéro 9 de l’Espérance, peut être davantage connu sous son second prénom qui est Nana, né au Ghana il y a une trentaine d’années ; dans son pays d’origine il se contente de taquiner le cuir uniquement dans les rues et dans les cours. Arrivé en France en 1992, il s’installe dans la région parisienne et c’est à partir de ce moment que le football va occuper sa vie.

92-34-30-84-38-64-03-76-24-18-84

Ces quelques chiffres ne représentent pas le dernier tirage du Keno mais se sont pas non plus le fait du hasard. En effet, ils symbolisent les différents départements que notre ami Alex a traversé au fil de sa carrière.

 

Tout commence en U13 avec l’ES Colombienne, équipe de la ville de Colombes et son mythique stade Yves du Manoir, il y passe ses deux années Benjamins en gagnant la Coupe des Hauts de Seine avant de monter en U15 où il évolue en DHR, Il regagne la Coupe Régionale et accède en DH. Pendant cette période, il est sélectionné dans l’équipe Régionale, mais cette sélection ne peut être concrétisée car Alex est de nationalité Ghanéenne, ce qui n’empêche pas certains clubs « huppés » de s’intéresser de très près à lui tels que RC Lens, AJ Auxerre, FC Sochaux Montbéliard et Montpellier HSC ; il effectue plusieurs jours d’essai  dans ces clubs et c’est finalement vers le club du 34 qu’il se dirige et y intègre le Centre de Formation.

Il joue alors avec les Nationaux et se souvient qu’il suit ses études chez les Sœurs (Nana chez les Nonnes) en tant que joueur surclassé avec les U17. Il remporte après la séance des tirs au but face à l’O. Lyonnais la Coupe Gambardella, ce qui constitue pour lui un de ses meilleurs souvenirs sportifs avec notamment la bise de Loulou.  

Passé en U17, il évolue toujours avec les Nationaux mais cette fois ci il est éliminé au 1er tour de la Coupe, l’année suivante il est à nouveau éliminé en Coupe Gambardella mais au niveau des demies finales face à l’AJ Auxerre qui compte alors dans ses rangs des joueurs tels que Mexès et Djibril Cissé.

Après quoi il joue principalement avec la Réserve Sénior de Montpellier HSC qui est en CFA, mais le fait d’être non Français et considéré comme un joueur extra communautaire n’est pas fait pour favoriser sa carrière dans ce club, aussi il se dirige vers le Grau du Roi (30) en DH, ce club étant en quelque sorte un filiale de Montpellier avec Michel Mézy.

 

C’est pendant cette période qu’il rencontre Christian Colus qui lui propose alors de relever un challenge avec la PHA du FC Avignon et un certain Charles Decorzent. Défi relevé et voilà Alex dans le 84, mais malheureusement une rupture des ligaments croisés l’éloigne des terrains. A peine guéri, il reprend le football (peut être un peu trop vite) et il rechute ; il gagne quand même la finale de la Coupe Rhône Durance contre Barbentane. En fin de saison, il monte en DHR et se fait opérer et à la reprise, il perd le Coupe en ½ finale contre US Le Pontet mais accède en DH.

Alex fait alors un essai avec le club de Grenoble (38) où il intègre le groupe de la Ligue 2, mais compte tenu de l’effectif du club et de son statut d’extra communautaire il est plus souvent attaquant en CFA 2 que milieu de terrain en L2, ceci étant il y reste pendant trois ans et la dernière année il obtient la nationalité française.

 

Après les Alpes, Alex se dirige vers les Pyrénées et Pau (64) et son équipe de National, en désaccord avec son entraineur, il n’y reste que 6 mois pour rejoindre la CFA de Montluçon (03). A la fin de saison, il prend la direction de Rouen (76) où il rencontre un ex Pernois en la personne de Raphael Caceres (actuellement à l’ES Troyes AC en Ligue 2).

Puis il repart sur la CFA de Montluçon pour un bail de 18 mois avant d’atterrir dans le 24 à Bergerac pour une durée identique ; signalons que pendant cette période Alex a l’occasion de participer à deux 1/32ème de finale de Coupe de France face au PSG et FC Nantes.

Le périple continue et l’amène à la CFA 2 de Bourges (18) juste avant de revenir dans le 84 toujours avec Charles Decorzent mais cette fois ci à l’Espérance Pernoise où en plus d’être joueur de champ avec les séniors en DH, il est également l’entraîneur de l’équipe 2 des Poussins.

A ce stade, Alex remercie le football de l’avoir enrichi (moralement) et de lui avoir permis de rencontrer des personnes qui comptent beaucoup pour lui et tout particulièrement Christian Colus.

 

le 15 Février 2012

Yves Glorieux

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement l'actualité du club par e-mail

OU