Pierre CAILLAUD

Poste: Gardien

Club: Espérance Pernoise

 

 

De qui s’agit-il ?

Tout simplement de notre nouveau gardien de but avec qui nous allons faire plus ample connaissance ; cela fait un peu plus de 23ans qu’il voit le jour à Sisteron, mais suite à une mutation professionnelle du papa il se retrouve à Mazan où incité par ses petits camarades de classe il s’inscrit au club de football de la ville.

 

Il occupe de suite le poste de gardien durant les deux ans de Poussins et les deux ans de Benjamins, il y côtoie notamment Sylvain Vayson et participe avec son équipe à une finale régionale.

Il se dirige ensuite sur Carpentras après avoir rencontré Eric Balory (l’actuel entraîneur des gardiens de l’Espérance). Il exerce ses talents pendant deux ans avec les -13ans et un an avec les -15ans et ce dans la catégorie Excellence mais son talent l’autorise à être sélectionné dans les équipes de Rhône Durance mais aussi de Ligue Méditerranée où il joue notamment avec Samir Nasri.

Parallèlement à ces activités, il s’inscrit pendant deux ans au CFGB, autrement dit le Centre de Formation des Gardiens de But de Cavaillon dont il garde encore aujourd’hui un excellent souvenir.

 

Grace à ses différentes sélections il arrive ce qui devait arriver, il se fait « repérer » par un club professionnelle en l’occurrence le club de la ville rose, le Toulouse Football Club où il intègre le centre de formation ; c’est un virage très important que Pierre effectue alors tant pour sa jeune carrière de gardien que pour sa vie privée. Cette conjugaison entre la scolarité et les entrainements demande énormément de rigueur et de sérieux et par voie de conséquences nécessite beaucoup de sacrifices.

Il se retrouve éloigné du « cocon » familial, la semaine est consacrée aux cours et aux entrainements, le Dimanche aux rencontres officielles ; il est en internat et les sorties sont quasi inexistantes de même que les moments passés en famille et de plus Toulouse n’est pas la banlieue de Mazan, mais c’est un choix et surtout son choix, son envie, sa passion.

 

Sur le plan sportif, il est pendant deux ans le gardien des 16ans Nationaux puis l’année suivante celui des 18ans Nationaux, année pendant laquelle il vit un moment extraordinaire…

Il participe à la Finale de la Coupe Gambardella et de plus l’équipe de Toulouse remporte cette finale sur le score de 6-2 face à l’Olympique Lyonnais où évoluent des joueurs tels que Ben Arfa et Benzema et tout cela sur la pelouse du Stade de France, la modestie de Pierre précise que ce jour il était sur le banc en tant que remplaçant, mais peu importe, il y était.

 

En 2005, il rejoint le Centre de Formation de l’AS Cannes comme 3ème gardien, il joue principalement avec les 18ans Nationaux et accessoirement avec l’équipe Première qui évolue en National et sous la Présidence de M. Salerno (l’actuel Président de l’AC Arles Avignon). Ce dernier quitte le club et Pierre n’entretient pas d’aussi bonnes relations avec son successeur, aussi il passe sa seconde année Cannoise comme gardien de la Réserve en DH.

Après quoi c’est cap sur le Nord, plus précisément la Picardie et le club d’Amiens qui évolue en Ligue 2, Pierre est le gardien de la Réserve en CFA 2 avec quelques remplacements chez les Pros.

L’année suivante il goutte à la douceur angevine où Pierre accomplit un de ses rêves de footballeur, en effet le manager du club d’Angers lui fait signer un contrat Pro pour 3ans. Pendant 2ans il est le gardien de la CFA 2 avec quelques remplacements sur le banc des Pros. Mais autant ses relations footballistiques avec l’entraîneur sont bonnes, il n’en est pas de même sur le plan humain, aussi les deux parties conviennent de « casser »  le contrat qui les lie et Pierre se retrouve libre de tout mouvement, ce qui lui permet de rechercher un autre club, mais chercher n’est pas trouver, ce qui met Pierre devant un nouveau choix tout aussi important que les précédents ; continuer ou arrêter.

Sa motivation a toujours été supérieure aux contraintes du travail mais il n’en est peut être plus de même actuellement, il veut surtout retrouver le plaisir de jouer, les joies de la famille et du pays.

Il en parle à Eric Balory qui rencontre Charly Decorzent et la boucle est bouclée : Pierre Caillaud a trouvé à Pernes ce qu’il souhaite et a retrouvé à Cavaillon ses amis du Centre de Formation où il est maintenant formateur.

 

Bienvenue à Pierre dans la Famille de l’Espérance

 

 

le 21 Novembre 2010

Yves Glorieux

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez régulièrement l'actualité du club par e-mail

OU